web analytics

SATIS – 08 au 10 novembre 2011

Posté par Greg Cervall Le 9 novembre 2011 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Le Satis 2011 est en train de se dérouler à Paris, Halle Freyssinet dans le 13e. Un bon moment d’échange, de découverte, de désirs et d’envies !

Je ne peux résister au plaisir de faire un petit article sur mon coup de cœur du salon : la Canon EOS C300, qui a fait sa sortie mondiale à hollywood le 3 novembre dernier. Avec la lettre C – pour cinéma – qui vient compléter la gamme EOS créée il y a 30 ans, Canon rentre dans la cours des grands du Cinéma. Présenté sur le stand Canon par Stéphane Déry, Directeur Division Broadcast et Vidéo Professionnelle de Canon France, et Sébastien Devaud – grand connaisseur des EOS et qui a écrit d’ailleurs un livre très complet dessus –.

Stéphane Déry et Sébastien Devaud sur le stand de Canon au Satis 2011 avec la C300 sous cloche !

Ce nouveau système professionnel Canon, dédié au cinéma numérique, réussit la prouesse de rassembler le meilleur des technologies relatives aux objectifs, aux caméscopes et aux reflex numériques. Le lancement ambitieux du Système EOS Cinéma de Canon repose sur l’introduction de 7 objectifs cinéma affichant la norme 4K – 4 zooms et 3 focales fixes – qui viennent compléter la large gamme existante des objectifs interchangeables Canon EF, dédiés aux reflex de la gamme EOS.

Le nouveau système EOS Cinéma.

Parallèlement, Canon annonce la sortie des caméras à objectifs interchangeables EOS C300 et C300 PL, équipées d’un capteur CMOS compatible avec le format Super 35 mm d’une définition de 8,29 mégapixels. La version « PL » offre une monture PL permettant de l’utiliser avec toutes les optiques ciné PL existantes quand la C300 classique est en monture EF pour l’utilisation d’optiques Canon EF, qui compte dans cette gamme quelques 70 objectifs quand même ! Le constructeur précise également qu’un nouveau concept de reflex numérique, intégrant un capteur CMOS plein format pour l’enregistrement vidéo en 4K, est actuellement en cours de développement.

Nouveau EOS C300 + nouvelle optique CN-E50mm T1.3 L F

Compatible avec les optiques Canon EF pour reflex, l’EOS C300 au format Super 35mm traitera l’image pour en éliminer le vignettage induit par la différence de format, par rapport à ce pourquoi les objectifs EF sont conçus, et reprendra les données comme le modèle d’objectif, l’ouverture et la vitesse d’obturation pour les enregistrer.

Nouveau EOS C300 + nouvelle optique CN-E50mm T1.3 L F

Le capteur CMOS Super 35mm utilisé par Canon a été développé pour ces deux caméras. Il autorise la capture de 4 millions de pixels pour la couleur verte et 2 millions de pixels pour les couleurs rouge et bleue, ce qui permet de reproduire jusqu’à 1000 lignes horizontales pour peu qu’on lui adjoigne un objectif à la hauteur. La technologie CMOS mise en avant par Canon sur les EOS C300 et C300 PL permet, avec sa grande vitesse de lecture, de diminuer l’effet de rolling shutter. Plus grand que la majorité des capteurs pour le cinéma actuel, le CMOS Canon devrait assurer une excellente sensibilité et le traitement du signal est confié à un processeur DIGIC DV III qui sera en charge de réduire le bruit de l’image, mais aussi d’assurer la fidélité des couleurs et de soigner la dynamique de l’image.

Nouveau EOS C300 + EF 85mm f/1,2 L II USM

On attend donc un haut niveau de qualité d’image avec un débit de 50 Mbps (en 1920 x 1080 pixels) et la possibilité d’échantillonner en 4:2:2. Le flux vidéo et le flux audio sont enregistrés au format MXF et stockés sur des cartes CompactFlash. La prise XLR pour brancher un micro est au rendez-vous, ainsi qu’une prise jack 3,5mm.
Relativement compacts et légères, les EOS C300 ne pèsent pas plus de 1,5 kg et offrent des dimensions assez cubiques (133 x 179 x 171 mm). Cette compacité pourra s’avérer intéressante sur le terrain. D’ailleurs, les EOS C300 et C300 PL pourront êtrepilotées à distance via le transmetteur sans fil WFT-E6B, que l’on connaît au rayon reflex numérique chez Canon. Ce transmetteur permettra de prendre le contrôle des caméras EOS C300 sans fil et à distance à l’aide d’un ordinateur, mais aussi d’un smartphone ou d’une tablette.

Vue de dos de l’EOS C300.

Les EOS C300 et C300 PL offrent les cadences d’enregistrement suivantes : 59.41i, 50.00i, 29.97p, 25.00p, 23.98p et 24.00p
Les C300 offrent des filtres ND intégrés permettant de limiter l’exposition de 2, 4 et 6 EV. D’ailleurs, le recours à ces filtres à densité de gris peut se faire sans fil avec le transmetteur Wi-Fi. Elles sont équipées d’un écran LCD de 4″ d’une jolie définition de 1,23 millions de points et d’un viseur électronique de 0,52″ pour 1,55 millions de points. Naturellement, la connectique nécessaire à un moniteur externe est présente, tout comme une sortie HDMI.

Et la vue avant droite de l’EOS C300.

Le prix de ce petit bijou – hors objectif – sera de 12 000 € H.T.

Donc, pour résumer, un codec 4.2.2 Canon XF 50mb/s, un capteur 4K et image 1080p avec, probablement, l’un des meilleurs capteurs du marché dont les concurrents s’avèrent, à priori, être l’Arriflex Alexa et la Red Epic, avec des avantages et inconvénients réciproques sur chacun de ces modèles, puisque nos ne sommes pas dans un monde parfait. Il n’y a donc pas de caméra parfaite. Dans le cas de la Canon 300C, il y a, semble-t-il et sous réserve de tests, une absence totale de moiré et d’aliasing. Le capteur n’étant pas plein format mais Super 35mm, on a un rapport d’agrandissement par rapport aux objectifs 24*36 de 1,5x.

Vous pouvez regarder une interview de Stéphane Déry et Sébastien Devaud réalisée par Focus Numérique ici et leur présentation à l’Agora TV du Satis .

Je ne peux résister à l’envie de partager également avec vous la vidéo que Vincent Laforet – qui a été un des premiers à réaliser une vidéo avec le Canon 5D Mark II à sa sortie : Reverie

Si vous avez du mal à lire cette vidéo, il en existe une version en 720p ici. N’hésitez pas à regarder également ci-dessous le behind the scene de Möbius !

En dehors de cette nouveauté, j’ai assisté à plusieurs ateliers et conférences très intéressant dont une sur Les nouveautés en prises de vues : une caméra pour tout faire ?, une autre sur Métier : monteur, ainsi qu’une présentation des nouvelles fonctionnalités de After Effects CS5.5 sur le stand Adobe – mais l’animatrice ne m’a vraiment pas du tout convaincu – et un DSLR Masterclass par Vincent Tulli. J’ai pu tester quelques accessoires pour le 5D Mark II, entre autre un équipement en crosse d’épaule vendu par Visual Impact France et la Pocket Dolly de Philipp Bloom.

Pour terminer ce long article sur le Satis, et juste pour le plaisir des yeux, j’ai pu voir une Red de mes yeux…

Allez, c’est beau de rêver !

Laisser un commentaire


Mes liens favoris