web analytics

BLACKMAGIC PRODUCTION CINEMA CAMERA 4K

Posté par Greg Cervall Le 28 avril 2013 25 COMMENTAIRES

Il y a un an, avec le NAB 2012, je découvrais avec ravissement les sorties annoncées de Sony, avec la NEX FS700, et de Black Magic Design, avec la Black Magic Camera Cinema 2.5K. Pour moi, utilisateur d’un Canon 5D MkII depuis plusieurs années, ces deux caméras changeaient complètement la donne.

Je fais de la production avec mon DSLR depuis 2010. Je connais mon appareil et j’ai testé pas mal de choses dessus – entre autres la dernière version du firmware alternatif de Magic Lantern. Je fais avec ses défauts mais je suis toujours bluffé par sa qualité d’images. Je l’ai accessoirisé au maximum et j’ai régulièrement l’occasion de former des gens – particuliers ou professionnels de l’image – pour leur apprendre à filmer avec.

Néanmoins, je pense que l’avenir de la production vidéo passe par l’achat d’une nouvelle caméra. J’ai eu en main du matériel Canon XF305, dont je me sers pratiquement quotidiennement, ainsi que Sony, avec la NEX-EA50. Et même si j’apprécie particulièrement ces deux caméras, je ne souhaiterais pas en acheter une à titre personnel.

J’ai rêvé – et je rêve encore – d’acheter une Sony FS700, parce c’est une caméra qui me correspond sur pas mal de critères. Le fait qu’elle puisse à présent enregistrer en 4K RAW et son ralenti en font toujours à mes yeux, une caméra au rapport/qualité prix impressionnante.

Alors, pourquoi un article sur la nouvelle caméra de Black Magic Design ? Parce que je pense que pour des futures productions audiovisuelles, pour un achat professionnel, c’est LA caméra qu’il va falloir maîtriser.

La FS700 est aux alentours de 7500 € TTC sans objectif. Pour pouvoir l’upgrader en 4K, il faudrait au minimum 4 à 5000 € de plus avec l’achat d’un enregistreur externe et des disques SSD qui vont avec. La question que je me pose depuis un an est : est-ce que filmer au ralenti mérite un tel coût ? Aujourd’hui, ma question serait plutôt : est-ce qu’il faut privilégier le ralenti ou le 4K ?

Depuis un an, on voit des ralentis à plus savoir quoi en faire. Comme le disait très bien Philip Bloom, quand les gens auront fini de filmer leur chien en train de courir, on passera sans doute à autre chose !

Le ralenti de bonne qualité – j’entends par là 240 i/s sans postproduction – semble encore un peu hors de prix. Oui, ça reste un atout énorme lors d’une production, mais dans ce cas-là, et vu le coût d’achat d’une caméra comme la FS700, il vaut mieux rester sur de la location.

Revenons maintenant sur le 4K. Cette résolution d’image reste dédiée au cinéma. Et encore, toutes les salles ne sont pas encore en diffusion à ce format.

Alors pour moi, simple professionnel de l’image, qu’aurai-je à gagner à filmer en 4K ? Eh bien, une possibilité énorme de cadrages et de recadrages différents pour rester sur du Full HD. La possibilité d’étalonner mes vidéos comme je peux le faire avec mes photos. Travailler avec un logiciel d’étalonnage mondialement reconnu – quoi que je le fasse déjà, mais je parle d’une généralité. Et tout ça pour moins de 4000 € TTC…

Autant, je n’étais pas séduit complètement par la BMCC en 2.5K, autant, avec la nouvelle 4K, je dois dire que je suis plutôt partant.

Parlons déjà de ses caractéristiques :

  • capteur Super 35mm 4K ;
  • global shutter ;
  • 12 stops de plage dynamique ;
  • compatible avec les montures EF ;
  • enregistrement sur SSD ;
  • enregistrement en Apple ProRes et Cinema DNG 12 bit RAW compressé ;
  • résolutions d’enregistrement : Ultra HD et 1080HD en 23.98, 24, 25, 29.97 et 30 images par seconde ;
  • connectiques mini jack pour les écouteurs, 6.3mm jack pour l’enregistrement audio, 6G-SDI, Thunderbolt, prise 12V pour l’alimentation de la batterie ;
  • logiciels UltraScope et DaVinci Resolve inclus.

Alors concrètement ça nous donne quoi ?

Un capteur Super 35mm, 4K, soit 3840 x 2160 pixels, assez proche en taille que l’APS-C. Cela nous donne au final un rapport d’agrandissement de x1.5 comparé à un capteur plein format. Pour rappel, le rapport d’agrandissement avec la BMCC 2.5K est de pratiquement x2.3. Autant dire que pour rester avec une focale grand angle, il faut utiliser des objectifs de moins de 16mm.

Le global shutter, c’est la solution au rolling shutter que tous les possesseurs de DSLR et autres caméras avec des capteurs CMOS connaissent. Enfin, plus de déformations des verticales pendant des mouvements de caméra trop rapides… Le petit hic au global shunter, c’est qu’il fait perdre 1 stop de dynamique. Ce qui fait que la BMPCC 4K n’en a que 12 alors que la 2.5K en a 13. Est-ce vraiment si grave ? 12 stops de plage dynamique c’est déjà énorme pour moi qui travaille avec un DSLR qui me donne du 4:2:0 en H.264 8bits !

Le fait que cette caméra soit compatible avec les montures EF me permettrait de continuer à utiliser mes objectifs Canon. Alors, oui, un objectif photo ce n’est pas comme un vrai objectif cinéma. Mais c’est déjà pas si mal. Rien ne m’empêcherait de louer des objectifs plus spécifiques si besoin.

L’enregistrement sur disque SSD peut effrayer vu le coût de ces supports d’enregistrement. Il faut compter de base une centaine d’euros pour 120 Go de stockage. Mais c’est le prix à payer pour enregistrer les fichiers qui vont sortir de la bête ! Ce qui est bien, c’est que vous pourrez les formater Mac ou PC suivant le type d’ordinateur que vous allez utiliser.

Les deux codecs d’enregistrement sont l’Apple ProRes 422 (HQ) ou le Cinema DNG 12 bit RAW. Pour ceux qui ne travaillent pas avec Final Cut 7 ou X, le passage par le format DNG sera obligatoire. Mais au moins, ce sera un format compressé, ce qui nous évitera des fichiers trop lourds à stocker et à travailler !

Pour ce qui est du RAW, à titre d’exemple, avec un DSLR, vous travaillez avec des fichiers compressés en H.264, 8bits 4:2:0. Le RAW va vous permettre de travailler avec des fichiers 12bits, 4:4:4, et avec une plage dynamique que vous ne pourrez jamais atteindre – même avec un profil hyper flat comme le Technicolor Cinestyle – avec votre reflex numérique !

Le format de l’Ultra HD va nous donner un peu de sécurité dans notre travail d’opérateur de prises de vues – uniquement si vous travailler sur des projets Full HD. Un petit exemple : je fais une interview d’une personne. Je cadre assez large en enregistrant en 4K. Mais rien ne m’empêchera de recadrer sur le visage pour faire des changements de plans, sans perdre en résolution. Le bonheur ! Plus besoin de deux caméras…

Reste les connectiques. Le 6G-SDI est le débit le plus puissant que l’on puisse trouver actuellement. Il vous permettra de visionner une sortie de la caméra sur des moniteurs 4K ou de récupérer le signal sur un autre enregistreur si besoin. Pour info, le 4K se fait actuellement avec 4 câbles SDI en sortie.

Le plus indéniable reste également les deux logiciels qui sont fournis avec cette caméra : UltraScope et DaVinci Resolve (version 10). UltraScope vous permettra d’avoir les outils de calibrage – vectorscope, waveforme et parade RVB – en lecture directe. DaVinci Resolve, si vous avez suivi les quelques tutoriaux présents sur mon site, c’est LE logiciel de corrections colorimétriques et d’étalonnage utilisé dans le monde entier par les professionnels de la retouche vidéo. Pour rappel, la version Lite de ce logiciel est gratuite, mais ne vous permet pas de travailler au-dessus du format Full HD. Donc, ici, vous pourrez vous amuser à sortir du 2K et du 4K sans problème et même en version stéréoscopique si besoin !

Tout semble parfait me direz-vous !

Mais pour moi, il y a quand même quelques hics.

Déjà, l’ergonomie de cette caméra. À la différence de mon Canon 5D MkII que je peux utiliser en mode reportage avec assez peu d’accessoires, là, c’est le hic. Pour avoir déjà eu en main la BMCC 2.5K, c’est vraiment, mais alors vraiment pas terrible à tenir en main. Ce qui veut dire acheter au minimum une crosse d’épaule ou autre accessoire pouvant stabiliser votre prise de vues.

Le tout tactile de l’écran me rebute un peu. Les traces de doigts vont s’accumuler sur l’écran et alors bonjour le visionnage ! Même chose pour la mise au point. Taper sur l’écran ne me parait pas être génial pour éviter une secousse, même minimum, de la caméra. Et puis, j’aime bien les boutons. Je n’y peux rien, c’est comme ça !

L’écran n’a vraiment pas bonne réputation en tournage extérieur. Trop brillant ! Là encore, il faudra sans doute équiper la caméra en conséquence. Un autre problème également, c’est qu’il n’y a pas de connectique HDMI pour un moniteur EVF Zacuto par exemple. Vous serez donc obligé d’acheter un convertisseur SDI/HDMI car la sortie Thunderbolt n’est utilisable que pour connecter la BMPCC avec un ordinateur équipé de ce périphérique. Si vous avez acheté un adaptateur Thunderbolt/HDMI, cela ne marchera pas ! Blackmagic Design commercialise un Mini Converter SDI to HDMI pour 295 $, mais il en existe de beaucoup moins cher sur le marché…

Il y a aussi le fait que cette caméra ne possède pas de filtres ND. Alors, j’ai des filtres pour mes objectifs Canon, ainsi qu’une matte box qui peut en recevoir. Mais bon… Pas indispensable mais toujours plus pro.

Pas de sorties XLR pour le son. C’est avec un câble 6.3mm que vous récupérerez l’audio. Là aussi, ça aurait vraiment été top, mais bon. De là à dire que les 6.3mm jack ne sont pas pro ça serait vraiment entrer dans une polémique que seuls les ingénieurs du son seront capables de comprendre !

Le gros problème également de cette caméra vient de sa batterie interne. Autant dire que si vous devez tourner en extérieur, il va falloir tout de suite acheter une source supplémentaire pour filmer la journée ! Pas irrémédiable, mais là encore, ça demandera un accessoire supplémentaire.

Alors, non, la BMPCC 4K n’est pas la caméra parfaite.

Je pense d’ailleurs que cette caméra n’existera jamais ! Mais pour moins de 4000 € TTC (incluant l’achat d’un disque SSD et de petits accessoires), vous filmer en 4K RAW ! Actuellement, aucun constructeur n’offre cette option à ce prix.

Ce que vous devez savoir également si vous optez pour cette caméra, c’est qu’il va falloir avoir l’ordinateur qui va avec. Et le stockage également ! Si vous trouviez que l’archivage de vos vidéos Full HD prenait de la place, imaginez la même chose mais en quatre fois plus lourd – à titre d’exemple, les images DNG de la BMCC 2.5K pèse 5 Mo l’image !

Pour utiliser DaVinci Resolve en lecture directe 4K, il faudra que le processeur et la carte graphique de votre machine soient au top.

Autant dire que tout ce matériel, caméra + ordinateur + accessoires, vous coûtera aux alentours de 10000 €.

Alors, les questions que vous devez vous poser avant un achat de ce genre sont les suivantes :

  • êtes-vous arrivé aux limites du matériel que vous utilisez quotidiennement ?
  • êtes-vous prêt, en tant que particulier, à investir autant dans une caméra ?
  • si oui, le RAW est-il fait pour vous ? Êtes-vous prêt à utiliser un logiciel supplémentaire de postproduction pour corriger vos vidéos ?
  • qu’est-ce que filmer en 4K vous apportera, en sachant que, pour le moment, le standard de diffusion sur les plates-formes web et vidéo TV est le Full HD ?
  • à titre professionnel, le workflow d’utilisation de cette caméra va changer votre façon de travailler et également votre temps de travail ! Aurez-vous le temps pour cela ?
  • avez-vous le matériel informatique qui va avec pour travailler avec ce type de caméra ?

L’achat de ce type de caméra est loin d’être simple. Et il ne faut pas, parce que tout le monde pense que c’est LA caméra la plus performante du marché, vous précipiter dessus.

Un petit rappel : ceux qui ont précommandé la BMCC 2.5K n’ont été livré qu’il y a tout juste quelques mois. Et regardez ! Aujourd’hui, cette caméra est déjà obsolète ! Réfléchissez bien… Cet investissement devra durer un minimum de 2 ans et devra sans doute être changé dans les 4 années qui suivront. Le monde de la vidéo, pour les professionnels tout comme pour les particuliers, change trop vite. Et il n’est pas prêt de se stabiliser. Alors, attendons un peu avant de précommander ce petit bijou – à ce qu’il semble sur le papier – que les premiers tests et critiques circulent sur le web.

À ce moment-là, on pourra vraiment savoir ce que Black Magic Design nous a inventé !

(Pour ceux qui ne peuvent attendre et qui pensent pouvoir la recevoir cet été, vous pouvez la précommander sur le site de PhotoCineShop)

Liens utiles :

25 commentaires

  1. marc dit :

    Dire que la BMCC 2,5K est obsolète est du foutage de gueule –’

    • Greg Cervall dit :

      Bonjour Marc,
      J’ai utilisé le terme « obsolète » dans le sens de « dépassé ». Si on ne parle que de caractéristiques, la BMCC 2.5K est déjà dépassée par rapport à la BMCC 4K.
      Après, ça ne veut pas dire que cette caméra est obsolète sur le marché actuellement, loin de là !
      Ma réflexion porte plus sur la démarche des constructeurs qui, en un an de temps, proposent sur le marché une évolution énorme de leur matériel. Surtout qu’en France, la BMCC 2.5K est arrivé relativement tard sur le marché !
      Cordialement
      Greg

  2. Kuami APELETE dit :

    Bonjour Greg,
    Maintenant si je veux tourner en full hd et utiliser les logiciels d’étalonnage comme Davinci quelle caméra me conseillerez vous?

    • Greg Cervall dit :

      Bonjour Kuami,
      C’est une question très vaste en fait ! C’est un peu comme demander « je voudrais acheter une voiture. Laquelle me conseilleriez vous ? »… ;)
      Déjà, l’achat d’une caméra dépend de votre budget.
      Ensuite, pour quels types de réalisation ? Reportage ? Documentaire ? Court-métrage ou fiction ?
      Après, quel type de capteur souhaitez-vous avoir ? APS-C ? Super 35 ? Full Frame ? Voulez-vous avoir la possibilité de changer d’objectifs ?
      Enfin, le codec d’enregistrement et l’échantillonnage de couleur vont également jouer dans votre envie de faire de l’étalonnage. Un 4:2:0 c’est peu pour faire des choses intéressantes. Tout comme un enregistrement en H.264. Il vaut mieux miser au minimum sur du 4:2:2 en 50 Mbps… et de l’AppleProRes ou au mieux du RAW…
      Rien n’est simple et aucune caméra n’est parfaite. Vous aurez des choix à faire et quelques sacrifices !…
      Si vous avez déjà des réponses aux questions ci-dessus, alors je me ferai un plaisir de vous aiguiller sur quelques références.
      Cordialement
      Greg

  3. Bonjour,
    Sur le coup, j’ai eu une petite frayeur en apprenant que ma BM 2.5 reçue il y a quinze jours était obsolète. à ce niveau, elles le sont toutes dès leur sortie, puisque de nouveaux modèles sont déjà sur les rampes de lancement. Je pense que comme pour la 4K et les dslr, c’est la prise en main qui compte et l’habileté à s’en servir, le matériel post-prod idoine, mais surtout la destination : clips, courts, fictions, pub…). De plus, je n’ai pas vu beaucoup de retours sur la 2.5, donc à voir

    • Greg Cervall dit :

      Bonjour Pierre-Alain,
      Comme je le disais plus haut à Marc, j’ai utilisé le mot «obsolète» dans le sens de «dépassé». Le problème vient effectivement que les caméras actuellement voient leurs caractéristiques se modifier en très peu de temps (comme vous le dite, dès leur sortie de nouveaux modèles sont en cours d’élaboration). C’est un peu comme un ordinateur qu’on achète à noël et dont la nouvelle version plus puissante sort pour l’été suivant.
      Je suis tout à fait d’accord avec vous que ce sont effectivement la prise en main et l’habilité à se servir de son matériel qui prime sur toutes les caractéristiques de celui ci.
      Je suis très fan de la BMCC 2,5K. Je pense que maintenant qu’elle arrive sur le marché français, nous allons voir beaucoup de belles choses avec.
      Je viens pour ma part de commander la version BMPC 4K. J’espère juste que Blackmagic Design ne refera pas l’erreur deux fois en livrant l’europe avec pratiquement un an de retard !…
      Je vous souhaite en tout cas de prendre beaucoup de plaisir à filmer avec votre nouvel engin ! ;)
      Cordialement

  4. Noemie dit :

    Super intéressant cet article, merci pour cette analyse technique. j’aime beaucoup la gamme Blackmagic qui propose toujours des petits bijoux très polyvalents et généralement pas trop cher. Après je suis d’accord, la 4K ne change pas tout non plus, il faut bien pratiquer et faire de nombreux essais pour obtenir le meilleur de l’appareil.

    • Greg Cervall dit :

      Merci Noémie. C’est vrai qu’il faut attendre les tests pour voir ce que donne la bête ! J’ai précommandé la BMPCC parce qu’elle répond à la plupart de mes attentes en terme de rapport qualité/prix. Elle ne sera pas parfaite, mais mon 5DmkII ne l’était pas et il a fait ses preuves !… Espérons qu’elle n’arrivera pas sur le marché français trop tard.

  5. beraud cerje dit :

    Salut à toi GREG
    Super ton site que je découvre et j’aurai besoin que tu m’aides au sujet d’une indécision que je traîne depuis plusieurs semaines.
    En effet, je végête dans le monde musical notamment les festivals et concert. J’étais cadreur et voilà bien 15 ans que j’ai tout arrêté. je souhaite me remettre à capturé des images notamment des concerts et festival mais je ne sais pas quoi prendre comme caillou. Il faut savoir aussi que je travaille actuellement au découpage technique d’un moyen métrage. Tournage ext/jour printemps. Je n’arrive pas à me décidé si je fais l’acquisition D’une 2k5 ou 4k de Blackmagic. Bref suis dans la merde.
    Cordialement

    • Greg Cervall dit :

      Hé bien… Ça dépend !… Je sais, ça ne répond pas à ta question, mais c’est important. Tu veux filmer du concert ou faire de la fiction ? As tu un parc optique déjà à ta disposition ? Si tu te lances dans le 4K, es-tu sûr d’avoir les ressources machines pour travailler dans ce format ?…
      Actuellement, la BMPC 4K reste un mystère. Aucune review, aucun test. Une dispo retardée à fin de l’année si ce n’est plus (donc pas avant le printemps au mieux en France)…
      J’ai opté pour le moment dans un Canon 5D Mark III que je pense upgrader avec MagicLantern pour faire du RAW.
      Donc, entre une BMCC 2.5K dont les tests et les retours sont plutôt positifs et une BMPC 4K inexistante, le choix est assez simple.

  6. Chris dit :

    Bonjour Greg et bravo pour ton site .
    Une petite question sur le recadrage 4k vers full hd sous fcp x .
    Comment savoir lors du recadrage quand j aarrive au full hd pour ne pas depasser et perdre en qualite .
    Je sais pas si j’arrive a me faire comprendre ?
    Cordialement

  7. Greg Cervall dit :

    Alors… SI tu es en 4K avec une BMPCC 4K, tu as une image qui fait 3840 x 2160 px, soit 200% d’une image Full HD : 1920 x 1080 px.
    Si ta séquence est en Full HD, tu vas avoir un recadrage comme l’image ci-dessous :
    4K
    Si tu veux que ton image 4K soit à la taille de ta séquence Full HD, il faudra que tu la réduises de 50%.
    Après, si tu veux être plus recadré que l’exemple ici, tu va devoir agrandir ton image 4K (+ de 100% de sa taille d’origine), et forcément, tu perdras en qualité.
    Euh… J’espère que ça répondra à ta question ! ;)

  8. Yannis dit :

    Bonjour, merci pour cet article qui est pour l’instant le seul à avoir touché du doigt LE problème que j’ai ! Penser une caméra, que ce soit un reflex numérique, une Black Magic ou autre, c’est penser post-production.

    En fait, je cherche une caméra pratique pour du court-métrage web, capable de m »offrir la qualité suffisante pour passer en court-métrage cinéma: pour ainsi dire passer du projet sérieux au projet perso.
    Je suis prêt à investir dans la 2,5K, mais je suis absolument incapable de savoir la configuration minimale de mon ordinateur pour pouvoir monter en 2K.
    Je songe même à prendre la Pocket pour garder la possibilité du film perso, et louer la 2,5K et monter à l’extérieur pour du projet sérieux.

    Mais que ce soit pour la pocket, la 2K ou la 4K, je n’ai encore vu aucun article sur la post-production. Sauriez-vous me donner des conf requises svp? :)

  9. Greg Cervall dit :

    Bonjour Yannis,
    Si vous travaillez en ProRes, les derniers iMac sont largement suffisants pour faire votre vie (ne bossant qu’avec des Mac, je ne peux rien vous dire sur les config PC).
    Si vous voulez étalonner avec Resolve 10, je vous conseille de lire le pdf de BlackMagic Design concernant les configurations matériels Mac : http://www.blackmagicdesign.com/media/6677767/DaVinci_Resolve_Mac_Configuration_Guide_Sept_2013.pdf
    Pour plus de détails sur le matériel et les soft, le site des Yakyakyak est très bien documenté : http://yakyakyak.fr/2013/11/davinci-resolve-10-4k-ultrahd-montage/
    Cordialement

  10. Andre dit :

    Bonjour Greg,
    Félicitations pour votre site et pour toutes ces infos sur BM et Canon 5D.
    Lassé par les reports continuels de la Black Magic 4K, je vais m’orienter vers la 2K. Par contre j’hésite entre le Canon 5D et la BM. La vidéo de comparaison des 2 produits (http://vimeo.com/49875510), démontre que la BM est plus performante que le 5D. Pensez-vous que cette différence disparaitra lors de l’utilisation du 5D en Raw (avec Magic Lanterne) ? A votre avis, actuellement, quelle est le meilleur produit entre ces deux ?
    Merci d’avance.
    Cordialement.

    • Greg Cervall dit :

      Bonjour André,
      Oui, le test vidéo dans votre lien montre clairement l’avantage de tourner en RAW avec une plage dynamique exceptionnelle ou en AppleProRes 4:4:4.
      Néanmoins, le firmware alternatif de MagicLantern pour le Canon 5DmkIII change radicalement la donne.
      Un exemple ici :
      http://www.cinema5d.com/?p=17976
      Ce qui ressort de ce comparatif est que le 5DmkIII, grâce à son capteur plein format, est plus sensible en basse lumière et provoque moins de moiré et d’alliasing que la BMCC 2,5K.
      Laquelle de ces caméras est la meilleur ? Ça serait très prétentieux de ma part de le dire. Voilà juste mon avis :
      Pour la BMCC 2,5K
      - Le moins : la BMCC 2,5K a un crop factor de x2,3. Ce qui implique une vraie réflexion sur le parc optique à prendre lors d’un tournage.
      - le plus : le logiciel DaVinci Resolve est fourni avec la caméra.
      Pour le Canon 5DmkIII
      - le moins : le Canon 5DmkIII n’a pas de connectique HD-SDI et sa sortie audio est en mini jack. Le passage par MagicLantern n’est pas sans risque si on fait mal l’installation. Le workflow RAW est un peu plus long qu’avec la BMCC (il faut convertir le fichier vidéo RAW en fichiers Cinema DNG).
      - le plus : pas de crop factor. Un piqué d’image exceptionnel. L’avantage d’avoir un appareil reflex et une caméra, si on aime faire des photos et des vidéos.
      Aucune caméra n’est parfaite et, encore une fois, il faut faire des choix !…

      • Andre dit :

        Merci Greg, ce comparatif est extrêmement intéressant.
        Par contre un Speedbooster 4/3 ne pourrait il réduire le crop factor de la BMCC? (un tel speedbooster est-il compatible aux objectifs canon). Ce ci réduirait les mois de la BMCC.
        Concernant le Canon 5D, avec Magic Lanterne y a-t-il une grande différence entre le MarkII et le MarkIII? j’envisagerais d’acheter un 5D II en occasion et la BMC et ainsi en fonction des besoins, j’utiliserais le 5D ou la BMC.
        Merci encore pour vos précieux conseils.

        • Greg Cervall dit :

          Le Speedbooster en monture Micro 4/3 existe et vous permettra de gagner 1 stop et en crop factor. Par contre, il n’existe qu’en monture Nikon. Il n’y a pas encore de Micro 4/3 – monture EF. D’après mes renseignements, c’est en cours de développement…
          Pour ce qui est de MagicLantern et du MarkII et MarkIII, cela dépend ce que vous voulez faire. Si c’est pour du RAW, il faut opter pour le MarkIII. Si c’est juste pour avoir des outils d’aides pour filmer (peaking, loupe, waveforme, débit plus élevé pour l’enregistrement) ou pour pouvoir faire du timelapse, un 5DmkII suffit.

          • Andre dit :

            Bonsoir,
            Après longues réflexions, je me suis orienté vers le 5DmkIII.
            Merci pour tous vos conseils qui m’ont bien aidé dans mon choix.
            Cordialement.

  11. dufour dit :

    Une question: Tourner une fiction (long métrage) avec la Black Magic 4k est une utopie ou une réalité? (Film indépendant low budget) mais avec exploitation en salles prévue et possible… Comment réagissent les images de cette camera en grand écran et en général dans toute la chaîne de post-production et surtout de distribution? Même si le budget ne permet pas l’achat ou même la location d’une RED (on aurait préféré), le 4k de la black magic au final est il au moins comparable a une rED et surtout compatible pas seulement avec une diffusion Télé mais aussi et surtout pour une exploitation en salles de ciné?
    Merci de me conseiller, ne l’ayant jamais essayée et ayant entendu de tout (du bon comme du pire) sur la black magic, je suis devant un choix difficile (notamment la qualité du son me préoccupe)!

  12. Greg Cervall dit :

    Alors… Je n’ai pas eu encore en main cette caméra. Bien que pré-commandée en septembre dernier, les livraisons n’arrivent qu’au compte gouttes et j’attends encore mon exemplaire pour commencer mes tests.
    De ce que je sais, la BMPCC 4K a un très bon piqué. Son global shutter en fait un vrai plus.
    Pour ce qui est d’une projection en salle, il me semble que le minimum accepté est du 2K (2048 x 1080 pixels en ratio 16:9), donc, à ce niveau pas de PB.
    Il faut néanmoins toujours penser aux optiques qui risquent plus de jouer sur la qualité de l’image finale.
    Le problème pour l’audio était déjà présent sur la BMCC 2,5K. Pas d’audio mètre, qualité d’enregistrement moyen. Il faudra prévoir un enregistrement externe pour le son, c’est sûr.
    D’après les premiers tests (entre autre, ceux de Philip Bloom : http://philipbloom.net/2014/03/03/an-initial-look-at-the-blackmagic-production-camera-4k/), cette caméra à un ISO natif de 800. Ce qui veut dire qu’elle n’est pas bonne en basse lumière (comparé à un Canon 1DC ou une C500 qui sont en terme de sensibilités en basse lumière les caméras les plus performantes actuellement – mais pas au même prix -).
    Il faut prendre en compte le poids des fichiers 4K pour la post-prod. Surtout si vous filmez en Cinema DNG ! Pour rappel, il n’y a pas moyen de supprimer des clips directement de la caméra et il faudra prévoir une bonne alimentation externe…
    Mais, malgré tous les défauts que cette caméra peut avoir (et elle en a comme toutes les caméras), il faut rappeler que c’est la seule sur le marché à filmer en 4K, RAW et que pour ce prix, vous avez DaVinci Resolve 10 complet compris dedans.
    Si vous n’arrivez pas à vous décider, vous avez tout intérêt à louer une caméra qui présente moins de défauts à vos yeux…
    Hélas, rien n’est simple en matière de vidéos professionnelles !

  13. Bonjour Greg
    Pour les utilisateurs de la BMCC 2.5 k Attention, certains objectifs EF ne fonctionnent pas avec l’iris. La valeur est modifié dans le menu mais n’interagit pas avec le diaphragme qui reste sur la même valeur. J’ai ce problème avec un 70-200 canon série L non stabilisé. Par contre mon 16-35 canon série L marche impec.
    Donc attention à tous !
    Si certains ont déjà été confrontés au problème, dites-le. J’ai constaté sur de forums USA que d’autres avaient été confrontés. à part ça, la 2.5 est une belle bête que nous utilisons en fiction.
    Merci Greg pour ce site et les échanges

    • Greg Cervall dit :

      Merci Pierre-Alain pour ces remarques.
      Oui, effectivement, il faut être très attentif au parc d’objectifs compatibles avec ces caméras.
      Sur le forum de Blackmagic Design, on en trouve déjà une bonne liste, compatibles ou non, à lire ici : http://forum.blackmagicdesign.com/viewtopic.php?f=2&t=7697#p55134
      Pour ma part, j’ai testé la BMPC 4K avec des objectifs Canon 24-105mm f/4 et 100mm Macro de la série L et tout fonctionne. Il me reste à tester un 70-200mm f/2.8 et un 50mm f/1.2 pour avoir un assez large choix d’objectifs – en dehors d’un bon grand angle – lors de mes tournages.
      Blackmagic Desgin a annoncé le contrôle de l’autofocus sur les objectifs EF avec la prochaine mise à jour du firmware des caméras… À tester !

  14. Bonjour Greg,

    Avez-vous reçu la 4K ? Si ou, est-ce que le problème de campatibilité des cailloux canon serie L comme le 70-200 continue à se poser. Le dernier firmware de juin a pris en compte l’autofocus mais ne règle toujours pas ce problème de compatibilité. Des news ?
    Merci pour ce forum

  15. Bonjour Greg,

    Autre question. J’ai un 16-35 canon serie L qui est compatible et dont je suis très satisfait. Quel cailloux en complément ? je pensais à un zeiss planar 85 ou 100 monture nikon. est-ce un bon choix ? Il est clair que cette histoire de compatibilité est un problème. Compte tenu de leur prix souvent supérieur au boitier, on aimerait bien qu’ils soient pérennes !
    Cordialament

Laisser un commentaire


Mes liens favoris